Société de tir "Tir Franc Cossonay"

Le Tir Franc... en quelques dates

1875 Création de la société du Tir Franc
1920 La ligne de tir actuelle remplace celle du Pré-aux-Moines
1940 Confection d’un nouveau drapeau
1952 Inauguration du stand «en dur»
1978 Rénovation du stand, insonorisation
1981 Insonorisation du pare-balles
1989 Installation de quatre cibles électroniques
1992 Création de buttes antibruit
2009 Achat d’un nouveau drapeau
2010 135e anniversaire et inauguration du drapeau
2011 création d’une paroi intérieure vitrée séparant stalles et buvette.
Création d’une buvette extérieure fixe
2012 remplacement des cibles électroniques
2015 Changement de Président René Devantay passe la main à Alain Bachmann
2015 140e anniversaire du Tir Franc et 5ème Tir des Lièvres

image

René Devantay président d'honneur Alain Bachmann nouveau président

Un peu d’histoire

De tout temps, les réjouissances étaient fort prisées, aussi note-t-on qu’en 1560, le Conseil fait confectionner une grande tente. On l’emploie lors des tirs, des fêtes de «bienvenue» et autres occasions semblables. Elle est décorée des armoiries de la ville : d’argent parti d’azur.

Outre le tir de l’Oiseau (papegay) qui se déroule chaque année au mois de mai sur la prairie du Pré-aux-Moines, il y a encore le tir de l’Abbaye des Mousquetaires, société particulière fondée en 1612 et qui peut être considérée comme l’ancêtre de notre actuelle Abbaye. Elle jouit d’une grand faveur pendant deux siècles.»
Tiré de «Cossonay, un bourg, une dynastie»
de Fernand Charlet, illustrations de Jean-Pierre Pillet

9 décembre 1850
L’Inspecteur des bâtiments est chargé de faire miser les bois provenant du tirage du Pré-aux-Moines, qui est tombé de vétusté. Un nouveau stand sera construit au même endroit

11 mai 1857
Le traditionnel Tir du sel aura lieu cette année, comme d’habitude, le jour de l’Ascension. Les bourgeois habitant Cossonay, ainsi que ceux domiciliés hors du district, mais faisant partie du contingent de Cossonay, sont seuls admis au tir.

26 mars 1860
La fête cantonale des Carabiniers se déroulera à Cossonay le 13 mai.
Dons des autorités locales :
Commune : une coupe de Fr. 80.-, un sucrier de Fr. 70.-
Conseil communal : une poche (louche) de Fr. 41.-
Municipalité : un pochon (petite louche) de Fr. 24.-

5 mai 1862
Deux sociétés de tir existent à Cossonay :
La société militaire des Amis du district, de 100 membres (carabines de toutes sortes).
Une société de tir aux armes d’ordonnance, de 150 membres (carabine, fusil des chasseurs et fusil Prélaz-Burnand).

4 mai 1885
La société du Tir-Franc est autorisée à effectuer des tirs, au Pré-aux-Moines, tous les dimanches non fériés, pendant l’année 1885.

17 avril 1899
La Société des Amis du District construit une nouvelle ligne de tir et un stand au Pré-aux-Moines. L’ancien stand sera transformé en local de gymnastique. «Actuellement l’Espace Landry ou Maison bleue».

29 novembre 1915
La ligne de tir du Pré-aux-Moines est interdite, ne remplissant plus les exigences de sécurité.

27 février 1919
La commission cantonale de police inspecte le projet de nouvelle ligne de tir au Petit-Marais.

27 juillet 1920
M. Joyet, voyer, reconnaît la nouvelle ligne de tir, qui répond aux exigences demandées et peut être utilisée pour toutes les munitions.»

30 novembre 1936
Le Tir Franc installe une place de tir au petit calibre dans la gravière de Marche. «Place depuis fort longtemps abandonnée».
Tiré des brochures «Cossonay»
d’Ernest Chabanel, illustrations de Jean-Pierre Pillet

Le Tir Franc au XXIe siècle

Notre société compte un peu plus de 30 membres.
Ils se retrouvent tous les mercredis en fin de journée pour l’entraînement et les tirs internes. Les plus "mordus" sillonnent le canton pour aller représenter le Tir Franc lors de manifestations de sociétés amies.

Chaque année une bonne délégation participe à notre sortie annuelle à l’occasion d’un tir cantonal ou fédéral. Depuis peu, un petit groupe que nous espérons voir s’agrandir s’y mesure lors d’un tir de maîtrise.

Depuis 1990, nous formons des juniors dont profitent également nos sociétés voisines. Malgré l’enthousiasme et la patience de nos moniteurs, quelques-uns seulement poursuivent notre activité sportive. C'est avec plaisir que le Tir Franc accueille tous les jeunes filles ou garçons, intéressés à notre sport.

Dans un village, le tir comme la fanfare ou la chorale, est une institution : on y va d’office. Dans un bourg de quelques milliers d’âmes, les jeunes ne s’identifient plus à une société, le renouvellement s’avère nettement plus délicat et nécessite d’autant plus d’efforts. En 1862, 2 sociétés de tir existaient à Cossonay, l’une de 100 membres et l’autre de 150 ! Cela laisse rêveur...

Année après année de nouveaux bâtiments se rapprochent inexorablement de notre stand construit il y a un siècle et alors fort loin des habitations. Ce sera - et de loin - le plus grand défi que notre nouveau président et son comité auront à résoudre dans les années à venir !

Mais pour l’instant le Tir Franc de Cossonay vit !

Tir-Franc
jean-paul.habegger
@mont-sur-rolle.ch

079/622.44.34

Actualités